Cinéma : Angel de François Ozon

La bande-annonce de ce film m’avait vraiment donné envie d’aller le voir au cinéma. Cela ressemblait à une grande fresque, la vie d’une jeune auteure au début du vingtième siècle, en prise avec la réussite et l’amour. Un an après sa sortie, j’ai pu le voir à la télévision. Résultat, la bande-annonce était une belle escroquerie.
On s’attend à une belle histoire d’amour, mais celle-ci n’est nulle part. Il s’agit seulement de la déchéance d’une jeune femme à qui tout souriait, mais qui perd tout, sa famille, l’homme qu’elle aime… Autant dire que j’aurais été un peu agacée de dépenser 10€ au cinéma pour un film basé sur un mensonge, celui de la bande-annonce qui vous attire en vous promettant un bon moment avec degrands sentiments fleurs bleus. Mais il n’y a que du malheur dans Angel, aucune histoire d’amour, juste une histoire d’intérêt. Le réalisateur, François Ozon, a joué avec les canons du film romantique, pour les déstructurer, les chambouler, les renverser. Un principe intéressant, certes, mais j’aurais aimé qu’on ne me mente pas dès le début.


P.S : Voici un teaser que j’ai trouvé sur le net, mais il devait manquer une phrase, la dernière, quand je l’ai vu pour la première fois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.