L’Epouvantail, branché, mais cher

Je découvre en ce moment u nouveau quartier de la capitale avec plaisir, le 4ème arrondissement. Autrement dit le très branché et couru Marais. Quartier central, historique, toujours animé et souvent très chic, le Marais est certainement l’un de mes quartiers préférés.

J’ai voulu tester l’un des petits restaurants de la rue de Jarente, derrière la place Sainte-Catherine, afin de goûter un peu au charme du coin. Mon choix s’est porté sur le restaurant l’épouvantail. J’arrive donc ce soir-là, à deux, avec mon choubidou, sans avoir réservé vers 20h00. Nous avons ainsi réussi à obtenir une petite place de justesse, puisque toutes les autres tables de ce resto d’une trentaine de couvert étaient prises. Un très bon signe.

Avant même d’avoir commandé, on nous amène une petite verrine, une petite soupe de patate douce bien chaude que l’on déguste rapidement. Un bon point pour l’épouvantail.

Ne reste plus qu’à découvrir la carte. Les plats sont alléchants et nous l’espérons goutus et gourmands. Nous nous laissons tenter par la formule entrée+plat+dessert au choix pour 28 euros. Un prix qui semble très raisonnable si la qualité est au rendez-vous.

Pour ma part, j’ai opté pour une mozzarella di buffala, un rôti de porc sauce morilles et purée et un mille feuilles de pommes. Mon choubi, lui, tente les ravioles en entrée, une entrecôte et gratin dauphinois et enfin des profiteroles prétendument maison.

Le tout s’annonce plutôt bien. Une petite carafe de vin pour accompagner tout cela et nous sommes normalement partis pour une belle soirée de gourmandise.

Mais patatra, au final, à la fin du repas et quand la note de 100 euros nous arrive sur le comptoir, on se dit que cela ne valait vraiment pas le coût en terme de qualité.

Le vin était passablement mauvais et presque 20 euros pour une carafe de vin mauvais, ça énerve. Nous avions eu l’audace de prendre deux cocktails en apéro, ni pire ni meilleur qu’ailleurs.

Quant au plat, déjà préparé à l’avance, avec un gratin dauphinois hyper sec et une sauce aux morilles que l’on retrouve dans les ravioles d’entrée, on se dit que cela manque de finesse, de goût et qu’une bonne brasserie de quartier fait mieux et reste moins cher que ce petit resto branché.

De notre côté, c’était notre dernier passage. Par comparaison, il y a vraiment mieux et moins cher dans le quartier.

L’épouvantail, rue de Jarente, Paris 4ème.
Menu entrée+plat+dessert à 28 euros.


Comments are closed.