Livres : Beau rôle de Nicolas Fargue

Comme vous pourrez le constater ici, j’ai adoré le précédent livre de Nicolas Fargues, J’étais derrière toi. Tout de l’histoire au style m’a touché. C’est pourquoi je me suis précipitée sur son dernier livre paru, Beau rôle, chez POL. Et malheureusement, je n’ai pas retrouvé l’auteur qui m’avait tant ému. L’histoire, un acteur dans la  trentaine, métis, connaît un début de notoriété grâce à un film qui a eu un peu de succès. Il se confronte alors pendant 270 pages, à la réalité de sa vie, celle d’un acteur paumé un peu sur tous les points, mais qui néanmoins profite pendant quelques temps de l’aura de son dernier film.

Je ne vous conseillerais pas ce livre. Il est décousu, sans histoire et déceptif. On retrouve malgré tout de-ci de-là quelques morceaux de bravoures de Nicolas Fargues, des paragraphes au style savoureux. Mais il ne ressort de tout cela aucune cohésion.

Il file néanmoins toute une réflexion intéressante sur le métissage noir blanc, sur les interrogations d’un métis, élevé par sa mère, blanche, en France métropolitaine, mais dont le père est concordins, une île imaginaire proche de la Martinique ou de la Guadeloupe. Antoine, le héros, est en quête de son identité créole, lui qui est métis, mais dont la culture est pourtant beaucoup plus métropolitaine. C’est donc une réflexion intéressante, mais sans fond et qui du coup risque cependant de ne pas toucher tout le monde.

Une chose revient malgré tout de façon récurrente chez Nicolas Fargues, c’est ce métissage. Dans J’étais derrière toi déjà, la femme du héros était une métisse et déjà se posait quelques questions sur cette identité particulière. A n’en pas douter, un biographème de l’auteur.

Prix : 18 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.