Cinéma : Angel de François Ozon

La bande-annonce de ce film m’avait vraiment donné envie d’aller le voir au cinéma. Cela ressemblait à une grande fresque, la vie d’une jeune auteure au début du vingtième siècle, en prise avec la réussite et l’amour. Un an après sa sortie, j’ai pu le voir à la télévision. Résultat, la bande-annonce était une belle escroquerie.
On s’attend à une belle histoire d’amour, mais celle-ci n’est nulle part. Il s’agit seulement de la déchéance d’une jeune femme à qui tout souriait, mais qui perd tout, sa famille, l’homme qu’elle aime… Autant dire que j’aurais été un peu agacée de dépenser 10€ au cinéma pour un film basé sur un mensonge, celui de la bande-annonce qui vous attire en vous promettant un bon moment avec degrands sentiments fleurs bleus. Mais il n’y a que du malheur dans Angel, aucune histoire d’amour, juste une histoire d’intérêt. Le réalisateur, François Ozon, a joué avec les canons du film romantique, pour les déstructurer, les chambouler, les renverser. Un principe intéressant, certes, mais j’aurais aimé qu’on ne me mente pas dès le début.


P.S : Voici un teaser que j’ai trouvé sur le net, mais il devait manquer une phrase, la dernière, quand je l’ai vu pour la première fois…

Cinéma : PS : I love you de Richard LaGravenese

Avec Hilary Swank et Gerarld Butler, cette comédie romantique est, à n’en pas douter, l’une des plus émouvantes jamais réalisées. Le casting du film est alléchant, avec l’actrice oscarisée Hilary Swank et le très charismatique Gérard Butler, vu récemment en Léonidas dans 300.

Pour tous ceux ou celles qui seraient un peu déprimés en ce moment, un conseil, éviter ce film. L’histoire : un couple, Holly et Gerry, vit le parfait amour, jusqu’au jour où Gerry meurt. S’en suit alors pour Holly une longue et difficile dépression. Un jour, elle reçoit un lettre, signée de son mari ; cette dernière l’aidera à refaire surface.
Ce ne sera que la première d’une longue série de lettres. Le film est drôle parfois, mais surtout émouvant, triste, un peu trop larmoyant par moment. J’ai néanmoins pleuré à chaudes larmes, moi qui n’avais pas versé une goutte pour Titanic.

Hilary Swank est touchante, Gérard Butler (suprêmement beau) est séduisant, amoureux, avec un charisme électrique qui ne vous laissera pas de glace.

PS I love you est une très belle romance, que je vous conseille vivement, mais attention, prévoyez des mouchoirs, vous en aurez besoin tout au long du film.

Iwo Jima mon amour

 

Ken Watanabe est vraiment un acteur extraordinaire et ce film de Clint Eastwood en est l’illustration une fois de plus. On salue bien sûr la
volonté du réalisateur de montrer une scène de guerre en se portant sur le point de vue des deux camps. Après s’être identifié à l’armée américaine, on peut alors faire de même côté japonais, en
voyant des hommes, des pères, des maris, qui aurait préféré vivre leur vie. Ame sensible, il faut te dire que c’est un film de guerre et donc que certaines scènes sont parfois assez violentes. Je
trouve cependant que Clint Eastwood n’a pas réussi à aller jusqu’au bout de son projet. Sa vision japonaise de la guerre garde un cadre occidental. Il continue de montrer les japonais à travers une
vision américaine.